Au programme: traverser les Alpes de Munich à Venise (ou réciproquement), en passant par l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie.

De belles montées en perspective et de supers paysages en Bavière, dans le Tyrol ou dans les Dolomites. Préparez vos mollets!

Il y a deux itinéraires au départ de Munich, ils se rejoignent à la frontière avec l’Autriche. Il est aussi possible de faire une boucle additionnelle, le tour de la vallée de Belluno.

Les traces gpx: 

L’itinéraire « Munich-Venise » est présenté sur le site https://maps.muenchen-venezia.info/en/

Il y a un super roadbook, que nous avions trouvé un peu par hasard: roadbook-cycleway-muenchen-venezia-english.
Nous sommes partis avec ce topo et il nous a bien servi. L’itinéraire est décrit très précisément, chaque portion comporte une carte avec le profil de dénivelé (pratique pour anticiper les cols). Les points d’intérêts sont aussi présentés.

L’itinéraire est très bien balisé, à part à quelques endroits où nous avons manqué le panneau, nous n’avons pas eu de difficultés.

Au niveau du terrain, en Allemagne le « Munich-Venise » emprunte des pistes cyclables ou des petites routes, c’est très sécurisé. En Autriche quelques portions sont sur des pistes avec des cailloux.

Le passage de la frontière Autriche-Italie, entre Innsbruck et le col du Brenner peut être un peu compliqué. En 2018 il n’y avait pas de piste cyclable, il y a une seule route qui longe l’autoroute sur une dizaine de kilomètres, entre Pfons et le col du Brenner. Suivant la circulation la montée du col peut être difficile.

La récompense est la descente du côté italien, il y a une superbe piste cyclable (ancienne voie ferrée), bien à l’écart de la route.

Panneau "Venise-Munich" (il est balisé dans les 2 sens).

Dans les Dolomites l’itinéraire fait prendre une magnifique piste entre le lac de Dobiacco et Cortina d’Ampezzo, pour passer le col de Cimabanche. Sur une dizaine de kilomètres c’est un peu technique entre la descente et les cailloux de la piste (étape 6). Mais ça vaut vraiment le coup !

En Italie il y avait moins de pistes cyclables, en 2018 une bonne partie de l’itinéraire se faisait sur route ouverte, sans que ça ne pose problème. Le roadbook propose un détour pour faire le tour de la vallée de Belluno, jusqu’à Feltre. Nous l’avons fait, et la vue sur les Dolomites est magnifique (étape 7 et étape 8).

La seule véritable difficulté de l’itinéraire est l’arrivée. Si pendant ces 700km vous réviez de Venise, préparez vous à être déçu. L’accès au centre ville est interdit (nous nous en doutions), mais même à Venise-Mestre, sur la terre, les vélos sont interdits. Nos billets de train pour le retour partaient de Venise, quelle galère pour y accéder ! Il n’y a que des voies rapides, tout pour la voiture, rien pour les piétons ou les vélos ! Nous avons dû nous traverser plusieurs rocades, passer les glissières de sécurité… (étape 11).

Du côté du ravitaillement il n’y a pas de difficulté particulière. L’itinéraire traverse de nombreux villages et petites villes. Nous faisions les courses tous les jours, nous n’avons pas eu à prévoir pour être autonome en nourriture. 

Il y a juste en Italie où les petits magasins étaient souvent fermés de 13h à 16h, mieux vaut anticiper le pique-nique!

Dans les villages il y a des fontaines et si vous avez un filtre les nombreux lacs et cours d’eau assurent de ne jamais manquer d’eau.

Dans la première partie, dans le Tyrol il y a des campings proches de l’itinéraire. Dans les petites villes, des hôtels, chambres d’hôte et auberges de jeunesse permettent de varier les hébergements.

Cependant compte tenu du relief, mieux vaut prévoir les hébergements le matin, quitte à raccourcir ou allonger une étape. Par exemple, entre Innsbruck et le col de Brenner, il y a 40km de montée et c’est relativement urbanisé. Nous nous sommes arrêtés au milieu, nous avons bien galéré pour trouver un coin de bivouac!

Camping à côté du lac de Dobiacco, c'est magnifique

Dans les Dolomites et jusqu’à Venise, il n’y a aucun problème pour trouver où dormir, que ça soit un camping, un hôtel, un Airbnb…

Quelques problèmes mécaniques nous ont permis de tester cette rubrique.
En Allemagne et en Autriche nous avons ainsi découvert la chaine « Obi », équivalent de Leroy Merlin. Vous n’aurez pas de mal à en trouver à proximité de l’itinéraire.

Dans les petites villes vous pourrez trouver des vélocistes. Personnellement nous avons testé « Bettini Bike » à Belluno, on recommande!

Voila pour notre retour d’expérience, c’est vraiment un itinéraire magnifique que nous recommandons.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter, via le site (contact) ou via les réseaux sociaux.

Dans les Dolomites

Cet article a 11 commentaires

  1. Samuel

    Excellent cette idée de publier chaque vendredi. Cela entretien l’envie de lire la suite. Je me voyais déjà continuer comme ça jusqu’au bout mais je vais devoir attendre. Mais nous sommes bientôt vendredi donc le nouvel épisode arrive bientôt. 🙂

    1. Olivier & Claire

      Merci pour votre commentaire. Et oui il va falloir patienter un peu 😉
      A bientôt !

  2. François-Xavier

    Bonjour,
    Combien de temps avez-vous mis pour faire ce trajet?
    Est ce faisable en VTC électrique ?
    Merci pour vos réponses,
    A bientôt de vous lire.

    1. Olivier & Claire

      Bonjour,
      Cela nous a pris 2 semaines environ (11 étapes exactement). Oui je ne vois pas de problème avec un VTC électrique, à part peut être quelques pistes en cailloux mais il est possible de les éviter en prenant la route. Et il y a suffisamment de campings, hôtels… pour recharger les batteries.

      Bonne route !

  3. Karine et Manu

    Bonjour Olivier et Claire,

    merci bcp pour ces infos !!
    On s’apprête à faire Munich-Venise cet été, à 6. Ce qui nous bloque pour l’instant c’est l’acheminement des vélos de Paris à Munich, puis le retour à Paris. Sachant qu’en plus on doit en louer 4… Avez-vous entendu parlé de loueurs à Munich qui (dans l’idéal) s’occupent même du retour des vélos à Munich. Ca semble proposé en option par les séjours « tout compris », mais on voudrait éviter cette formule..
    Merci de votre aide !

    Karine et Manu

    1. Olivier & Claire

      Bonjour Karine et Manu,

      Merci pour votre retour ! 😀 on ne connait pas de loueur de vélo à Munich, mais étant donné le nombre de vélos qu’on y a vu, il doit bien y en avoir qui font du vélo de voyage. Pour le retour nous avions eu un train allemand et c’était vraiment le top! Un wagon entier était réservé pour les vélos, un contrôleur s’occupait de les monter dedans, il n’y avait rien à faire. Je ne sais pas si c’est toujours le cas, ce n’était pas marqué sur les billets s’il y avait un wagon vélo.

      Bon voyage, n’hésitez pas à nous faire un retour si l’itinéraire a évolué depuis 🙂
      Olivier

    2. delobel

      bonjour Karine et Manu, avez vous avancé dans votre projet ? Nous aussi on prévoit munich venise cet été en vélo non électrique à 5. Acheminement des vélos de Paris à Munich, j’ai cherché on a pas trouvé. Du coup on emmènera avec notre voiture les 5 vélos à munich. on s’est renseignés sur la location de van entre paris et munich mais impossible. Bonne journée, Eric et Anne

  4. Ania

    Bonjour,
    Peut-on faire ce trajet en vélo de route? Merci pour votre réponse.

    1. Olivier & Claire

      Bonjour Ania,

      Merci pour votre question. Si vous voulez suivre l’itinéraire exacte du Munich-Venise, un gravel, VTC ou VTT serait plus approprié. Il y a 80km environ de chemins. Sur une partie de ces chemins les cailloux sont assez gros, avec des pneus route de 25 ça risque d’être compliqué. Je pense qu’il est possible d’éviter ces portions en prenant la route, mais c’est à vérifier.

      Bonne route!

  5. Ania

    Merci beaucoup pour votre réponse.Je n’ose vous demander quelles sont les portions ou il y a des chemins caillouteux.
    En tout cas, bonne soirée a vous !

    1. Olivier & Claire

      N’hésitez pas, ça pourra être utile à d’autres, quand on aura le temps on recompilera toutes ces infos. Du coup, pour les portions en chemin il y a:

    2. Après Munich, entre Oberhaching et Otterfing (chemin blanc, petits graviers) -> voir https://cyclotopo.fr/1-a-travers-la-baviere/
    3. De Tegernsee à Achenkirch -> https://cyclotopo.fr/2-de-lac-en-lac/
    4. Au niveau de Jenbach, courte descente très raide. -> https://cyclotopo.fr/notre-premier-bivouac-en-autriche/
    5. Entre le col de Cortina d’Ampezzo et Vodo di Cadore: gros cailloux, VTT -> https://cyclotopo.fr/6-tre-cime-di-lavaredo-on-pedale-dans-les-dolomites/
    6. Entre Quarto d’Altino et Venise-Mestre : piste cyclable type chemin, ça passe en vélo de route -> https://cyclotopo.fr/11-nous-sommes-arrives-a-venise-et-bien-vite-repartis/
    7. Bonne soirée !

Laisser un commentaire