7. Belluno, l’étape la plus difficile

7. Belluno, l’étape la plus difficile

Etape 7 – De Valle di Cadore à Feltre – Lundi 30 juillet 2018 :

Réveil à 8h ce matin, nous ne le savons pas encore mais cette journée va être notre plus grande étape de notre jeune vie de cyclotouristes ! Nous partons de l’Airbnb à 10h. 20 kilomètres de descente nous attendent. Je ne sais pas pourquoi mais malgré le dénivelé négatif qui s’accumule, j’ai l’impression que l’on n’avance pas !

A fond dans la descente !

Arrivés dans le fond de la vallée nous prenons la boucle additionnelle de 200 kilomètres, comme nous l’avions décidé hier. Le problème est que nous n’avons pas pris en compte les kilomètres entre le fond de la vallée et le début de l’autre boucle. Nous avons sous-estimé la longueur de l’étape de 15 kilomètres. 15 kilomètres ce n’est pas grand-chose en soit, mais sous un soleil de plomb, une nationale à grande circulation, et un vent de face, ça devient tout de suite plus difficile. La route ne fait que monter et descendre.

Nous, on va là !

A Ponte Nelle Alpi nous bifurquons vers Belluno. Un pont de 400 mètres traverse la Piave. Il n’y aucun moyen de se croiser, les camions attendent donc patiemment que nous ayons fini de traverser pour s’engager. Je pars devant sur la nationale, Olivier est derrière. Je me retourne quelques minutes plus tard, plus personne ne me suit. Olivier est arrêté derrière. Il semble avoir des problèmes avec son vélo. J’attends patiemment en pensant que c’est juste son porte bagage qui a encore légèrement bougé. J’avoue qu’il fait tellement chaud que je n’ai pas le courage de faire demi-tour. Au bout d’un quart d’heure, je fini tout de même par aller voir ce qui se passe. Verdict : son frein avant s’est bloqué ! Les Dolomites ont eu raison de ses plaquettes de frein. Il les avait pourtant vérifiés avant le début du voyage ! On continue sur 2 kilomètres histoire de trouver un coin d’ombre, de manger et de trouver une solution. On a fait 45 kilomètres ce matin, il en reste 10 jusqu’à Belluno et 50 de plus jusqu’à notre Airbnb, il fait 38°c et Olivier n’a plus de freins ! Je ne cache pas mon inquiétude quant à notre capacité à atteindre notre hébergement ce soir. Heureusement que j’ai un compagnon plus optimiste que moi !

10 lacets, la montée la plus difficile du voyage !

Nous cherchons un vélociste, nous avons de la chance, il y en a un à Belluno qui ouvre à 15h. Pendant qu’Olivier ira faire réparer son vélo, j’irai acheter nos billets de train. On se rejoint 45 minutes plus tard, le vélo est réparé et j’ai les billets pour le retour. Ouf, ça s’est fait ! Nous faisons les courses et nous repartons !

Il est 16h30, il nous reste 50 kilomètres à faire avec au moins 800 mètres de dénivelé positif ! Notre itinéraire nous fait passer par les hauteurs de la vallée. Nous sommes tellement en forme que nous montons même une belle côte juste pour rien ! Bon je crois, que je me suis un peu trompée en lisant l’itinéraire …

Nous avançons sur une très belle route avec peu de voitures, en bordure des Dolomites “vertes”. Nous traversons plein de petits villages, je crois que c’est ce que nous préférons le plus dans le voyage, et aussi ce qui nous avait manqué sur la Vélodyssée de Bordeaux à Hendaye.

Seuls sur la route face aux montagnes.

Les montés sont sévères, 10% souvent, et on a même dû pousser les vélos dans un raidillon ! Je suis à bout et je crois qu’Olivier l’a bien compris. Je lui reproche un peu d’avoir pris un hébergement si éloigné. Bon, finalement, au vu des étapes suivantes, on sera quitte ! La dernière grosse montée au kilomètre 80 nous achève complètement. 3 km de montée avec une pente à 8% et des épingles qui n’en finissent pas. Je peux résolument lui décerner le titre de la montée la plus difficile de tout le parcours. Le col de Brenner à coté, ce n’était rien ! On arrive enfin au sommet, épuisés et affamés ! Il est 18h30. Notre roadbook nous promet encore quelques raidillons avant l’arrivée ! Et là pour le coup nous ne les avons même pas sentis !

On arrive enfin à 19h15, nous savourons la douche et notre lit. La bonne nouvelle, est que nos hôtes nous offre le petit déjeuner demain matin mais bon pour le moment une bonne nuit de sommeil nous attend !

L’étape en chiffres :

  • 103,02 km parcourus
  • 6h17 mn de vélo
  • 16,35 km/h
  • 1163 m de D+

Laisser un commentaire

Fermer le menu