[Lundi 18 avril 2022] Jour 3 - Ça grimpe !

De Castelnau d’Arbieu à Saint Caprais de Lerm : 51km - 834m D+

Dernier jour du voyage, aujourd’hui nous allons tracer une ligne droite entre le Gers et le Lot-et-Garonne !

Notre journée commence par une grande descente puis remontée jusqu’à L’Isle-Bouzon. L’Isle-Bouzon est ce qu’on appelle un “village de caractère”. On remarque le bourg de loin perché sur son rocher. On retrouve de nombreuses traces de son passé féodal notamment grâce à ses remparts. On ne résiste pas à aller faire un tour dans les petites ruelles pavées et à faire une pause près du lavoir. Nous sommes ici en Lomagne, pays de l’ail blanc et du melon de Lectoure

Vestige d'une autre époque
L'Isle-Bouzon a gardé le charme des villages "d'antan"
Champs et collines à perte de vue
Et ça grimpe !

La route par la suite ressemble à des montagnes russes. Des montées peu pentues mais régulières où l’on a presque le temps de compter les plants de blé. Je l’avoue j’ai trouvé la route entre l’Isle Bouzon et Sistels assez peu attrayante. Le ciel gris ne m’aide pas à apprécier la beauté de Miradoux, village où le temps semble s’être arrété. Nous ne nous attardons pas, et redescendons bien plus rapidemment que nous sommes montés. Nous empruntons des petites routes bien pentues sur 10 km, je me remets à la randonnée en poussant mon vélo lorsque les pourcentages de pentes sont trop élevés. 

A Dunes, nous prenons le temps de comtempler le paysage depuis le belvèdère. Nous avons un grop coup de coeur pour cette petite ville aux maisons à colombage. Mais chutttt car nous ne sommes plus dans le Gers mais bien dans le Tarn-et-Garonne !

Mairie de Dunes
Dunes

Nous savourons la longue descente vers Saint-Sixte puis traversons la Garonne. Le retour à la maison est proche, nous retrouvons le bord du canal du midi et quittons des yeux la carte. On sait que la montée qui nous attend à Saint Jean de Thurac va être corsée ! Et, je dois dire qu’on pourrait l’inscrire dans notre top 3 des montées les plus difficiles dans le coin ! Après une bonne suée et le ventre qui gargouille à tambour battant, nous sommes en haut ! Il y a de belles forêts dans le coin. On aime bien venir y faire du VTT. Nous pique-niquons 5 km plus loin, sur l’aire de jeu de Saint Pierre de Clairac. Nous avions repéré la table de pique-nique lors de précédentes ballades. Bingo !

Grosse grimpette avant le pique-nique
Le ventre gronde !

Un bon thé bien chaud nous aide à combattre le vent. Une colline, puis deux et nous voici de retour à la maison. 

Même en 3 jours de voyage, nous avons eu le temps d’être dépaysés. Nous apprécions ces bouffées d’oxygènes qui nous coupent du quotidien. Toulouse – Agen, ça s’est fait !

Heureux de cette belle escapade

La carte de notre Toulouse-Agen

Laisser un commentaire