[Samedi 4 septembre 2021]: De Saint Caprais de Lerm à Verteuil d'Agenais

61km - 885m D+

Nous n’avons pas vu l’été passer ! La routine vélo-boulot-dodo nous a emporté durant ces mois de juillet et août. Nous rêvons d’un voyage à vélo lointain … Pas possible tout de suite, mais nous avons au moins le week-end comme espace de liberté. Ce week-end, c’est décidé on part profiter du Lot-et-Garonne à vélo. Un mot d’ordre : on y va tranquille !

Nous prenons le temps en ce samedi matin ensoleillé de vaquer à nos obligations hebdommadaires (courses, ménage…) avant de préparer nos saccoches. En 3 ans, nous avons bien progressé niveau organisation (« l’armoire magique » qui stocke tout notre matériel y est pour beaucoup !).

Départ tranquille

Il est midi, nous sommes prêts. Nous partons depuis la maison, tout contents de nous élancer dans une (micro)micro-aventure. Nous montons et descendons les premières collines que nous connaissons bien autour de la maison. Déja 13h sonnent à l’église de Pont-du-Casse. Il est temps de faire la pause pique-nique. Nous trouvons une table de pique-nique en face d’une petite église. Cette pause nous permet de réfléchir à notre itinéraire, nous déplions la carte papier. Et si on allait découvrir les rives du Lot ?

Au gré des envies, avec la carte
Pause pic-nique

Les sandwichs pain, tomates, sardines avalés, nous remontons sur nos vélos. Nous roulons en direction de Saint Antoine de Ficalba. Les collines qui se dressent devant nous ont l’air toutes plus hautes les unes que les autres. De toutes petites routes en forêt nous permettent d’être protégés du soleil sur quelques Kilomètres. On découvre de drôles de jardins le long de la route, dont un où est planté une marguerite de 3 mètres de haut en fer forgé et butiné par une guêpe ! Après une vingtaine de kilomètres, Saint Antoine de Ficalba est en vu ! Il ne nous reste plus qu’à descendre dans la plaine.

Une hallucination ?!?
Une belle descente

La ville n’est pas exceptionnelle mais nous offre néanmoins un coin à l’ombre pour réfléchir à notre hébergement du soir. Il est déjà 15h30 ! Olivier voudrait bivouaquer mais je suis plus d’humeur camping. On fini par trouver un camping qui nous convient à tous les deux, à une vingtaine de kilomètres. Nous empruntons la véloroute de la vallée du Lot (V86) sur une dizaine de 10 km. Cette portion n’est pas exceptionnelle, nous pensions longer le Lot mais nous ne le retrouverons en vision directe qu’à Castelmoron-sur-Lot. Fini le plat, nous repartons dans les collines, une belle côte sous le soleil nous permet de nous élever et de contempler un paysage beaucoup plus sec et sablonneux que de là où nous venons.

Une belle église à Verteuil d'Agenais

Nous finissons par arriver à Verteuil d’Agenais, un petit village accroché à son rocher avec un chateau au sommet. Plus que quelques centaines de mètres avant d’arriver au Camping Charmant. Nous sommes bluffés, c’est le plus beau camping « familial  » que nous ayons fait. Le camping est tenu par des Néerlandais tout à fait charmants, et les clients sont pour au moins 90% d’entre eux de la même nationnalité. Un dépaysement au milieu de nul part ! Au camping Charmant, il y a une piscine splendide, une ferme avec des animaux, une pelouse tondue impeccablement, des emplacements qui font la taille de notre jardin, des sanitaires qu’on voudrait les mêmes à la maison et même un service de livraison de pizzas directement à la tente ! Le tout pour 14€ (pizzas non incluses ;))!

Nous choisissons notre emplacement, plantons la tente, plongeons dans la piscine, buvons un petit apéro, mangeons notre ration de pâtes/sardines et il est déja temps d’aller rêver à la journée de demain !

On ne pensait pas dormir dans un si beau camping !
Repos des vélos (et des cyclistes!)

La carte de notre escapade dans le Lot-et-Garonne

Laisser un commentaire